Nos pronostics football sont bénéficiaires.


 

Saison 1 Episode 2

La méthode "Cible" (1997)

la méthode GRM CibleMéthode turf CIBLE

Définir notre cible

Notre objectif est de déterminer un jeu "court", c'est-à-dire formé de un ou plusieurs couplés unitaires.
Sur ce premier point, nous privilégierons le jeu sur un seul couplé, car il permet d'engager des mises plus importantes et donc d'obtenir en cas de succès un gain important.

Exemple :
Si nous jouons une combinaison de 5 chevaux soit 100F à la mise unitaire de 10 F, et que nous gagnons un couplé rapportant 15,00F pour 1F de mise, notre bilan sera le suivant :

• Mise : 100 F
• Gain : 150 F
Bénéfice : 150 F - 100 F = 50 F

Par contre, si nous avons réussi à cibler ce couplé et à le jouer lui et lui seul, en engageant la même mise, cela signifie que nous allons jouer 100 F sur ce couplé (autrement dit 10 fois à la mise unitaire de 10 F). Notre bilan sera le suivant :

• Mise : 100 F
• Gain : 15,00 X 100 F = 1 500 F
Bénéfice : 1 500 F - 100 F = 1 400 F

La mise est la même dans les deux cas, le couplé nous faisant gagner est aussi le même et le rapport également ; mais dans le premier cas notre bénéfice n'est que de 50 F alors que dans le second cas il est de 1 400 F.
Cela fait réfléchir...
Et l'on se met à prendre goût au couplé unitaire joué plusieurs fois...
Bien sûr tout n'est pas aussi facile, car ce couplé, il faut le trouver !
Nous avons vu au premier chapitre que nous devons nous orienter en priorité vers les favoris ; ceci semble être une évidence mais, encore une fois, il n'est pas inutile de le rappeler car la recherche de rapports attrayants nous pousse bien souvent à rechercher des outsiders et nous savons par expérience que la réussite financière n'est que rarement au rendez-vous.
Notre choix va donc se porter de préférence sur un couplé à choisir parmi les couplés formés de favoris. Une première approche pourrait être de faire une sélection de base contenant les 6 premiers favoris de la presse (liste type ou synthèse originale de Paris-Turf ou autre synthèse);cela constitue 15 couplés possibles qui sont les suivants :

1er favori - 2ème favori

2ème favori - 3ème favori

3ème favori - 4ème favori

4ème favori - 5ème favori

1er favori - 3ème favori

2ème favori - 4ème favori

3ème favori - 5ème favori

4ème favori - 6ème favori

1er favori - 4ème favori

2ème favori - 5ème favori

3ème favori - 6ème favori

5ème favori - 6ème favori

1er favori - 5ème favori

2ème favori - 6ème favori

 

1er favori - 6ème favori

 

Cette première sélection est incontestable en soi mais afin de limiter un peu plus la sélection (n'oublions pas que nous ne devons choisir finalement qu'un seul couplé), nous ne retiendrons le 6ème favori que lorsqu'il est associé au 1er favori ; cela signifie que les couplés 2ème favori-6ème favori, 3ème favori-6ème favori, 4ème favori-6ème favori, 5ème favori-6ème favori ne seront finalement pas retenus.

Il nous reste à choisir parmi les couplés formés des favoris suivants :

1-2

1-3

1-4

1-5

1-6

2-3

2-4

2-5

3-4

3-5

4-5

Pour ce faire, évaluons tout d'abord ce qui se passerait si nous jouions ces 11 couplés systématiquement.
Sur un mois comptant environ 18 courses, il y aura de façon assez régulière de 10 à 15 succès, c'est-à-dire que 10 à 15 fois sur 18, nous passerons effectivement à la caisse. Ceci est rassurant en termes de taux de réussite. Mais cela ne donne aucune indication quant au rendement envisageable ; nous savons de toute façon que, pour obtenir un rendement satisfaisant, nous avons fait le choix de ne retenir qu'un seul couplé à jouer.

Suite : épisode 3

Dernière mise à jour mardi 02 février 2021


HAUT