Notre site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement. Pour améliorer votre expérience, d’autres cookies peuvent être utilisés : vous pouvez choisir de les désactiver. Cela reste modifiable à tout moment via le lien Cookies en bas de page.

de gros bénéfices  au couplé gagnant


 

Saison 7, épisode 4

Méthode pour gagner dans les quintés de plat

la méthode GRM LongchampMéthode turf quintés de plat

Deuxième étape : Les numéros

Comme vous devez probablement le savoir, la très grande majorité des Quintés de Plat se déroule dans des courses qui sont des handicaps.

Dans ces courses, les chevaux portent des poids différents, fonction de leur valeur du moment, ce qui permet d'égaliser les chances de tous les concurrents. Les poids à porter sont décidés par des personnes appelées les handicapeurs, qui étudient plusieurs paramètres pour chaque cheval afin de lui attribuer le poids qu'il devra porter dans le handicap.
Plus le cheval est bon, selon l'avis du handicapeur, plus il devra porter de poids. Ainsi, si le handicapeur a bien fait son travail, en dehors des aléas de course et autres paramètres que le handicapeur ne maîtrise pas, tous les chevaux doivent terminer sur la même ligne à l'arrivée de la course.
En théorie seulement ! Evidemment ! Que constate-t-on en réalité ?
Malgré le travail du handicapeur, nous constatons depuis toujours que les chevaux portant le plus de poids ont un taux de réussite beaucoup plus élevé que ceux qui portent le moins de poids. Cela signifie que l'on peut bien mettre plus de poids à porter aux meilleurs chevaux, ils seront toujours devant les autres qui portent moins de poids. Nous pourrions légitimement en tirer la conclusion que le handicapeur se trompe donc souvent mais tel n'est pas ici le sujet de notre ouvrage.

Ce qui compte, c'est que nous pouvons en tirer un avantage que nous allons illustrer d'un exemple pour que vous compreniez bien.

Prenons un nombre énorme de handicaps : disons les dix mille derniers handicaps (quintés ou pas et quel que soit l'hippodrome) que nous ayons dans notre base de données.
Si nous analysons la réussite des trois chevaux portant le moins de poids dans ces courses, nous voyons qu'au moins l'un de ces trois chevaux est présent dans 46% des courses.
Si nous regardons maintenant la réussite des trois chevaux portant le plus de poids, nous trouvons alors au moins l'un d'eux dans 65% des courses.
Cet exemple est édifiant pour la poursuite de l'élaboration de notre méthode.
Nous nous baserons exclusivement sur les trois chevaux qui portent le plus de poids, donc les numéros 1, 2 et 3.

Deuxième étape de sélection :
Parmi les chevaux retenus au chapitre précédent, les chevaux de nos pronostics préférés, nous ne retiendrons que ceux des numéros 1, 2 et 3 qui y figurent.
Vous pourrez raisonner dans l'autre sens si vous préférez :
Retenir parmi les numéros 1-2-3 celui ou ceux qui sont soit dans les quatre premiers de Paris-Turf.com, soit dans les quatre premiers de Week-End soit classés de 2ème à 5ème dans le pronostic de Paris-Turf.
A ce stade de notre méthode, vous avez déjà une sélection très performante et bénéficiaire, autour de 53 % de réussite et 118 % de rendement.

Episode 5

Modifié le mardi 19 juillet 2022


HAUT