Dans les quintés en 2017, le pronostic Turbo Prono vous a donné 90 gagnants et 130 couplés gagnants.


Les années marquantes

2017 : Deuxième Prix d'Amérique pour BOLD EAGLE, intouchable et nouveau record : 1'11"2

2016 : une légende est née : BOLD EAGLE, grandissime favori, domine de la tête et les épaules cette édition, avec un nouveau record à la clé : 1'11"4 !

2008 : Doublé d'OFFSHORE DREAM : il domine ce Prix d'Amérique de la tête et les épaules dans la ligne droite après que MEAULNES DU CORTA se soit mis à la faute à l'entrée de la ligne droite.

2007 : OFFSHORE DREAM pour un record !

OFFSHORE DREAM fait coup double : d'une part il bat le record de la course et du parcours en 1'12" et d'autre part il permet à P.Levesque de remporter son premier Prix d'Amérique.

2006 : JAG DE BELLOUET disqualifié !

Une bombe éclate dans le milieu hippique le 9 mars 2006 : JAG DE BELLOUET, magnifique vainqueur quelques semaines auparavant de son deuxième Prix d'Amérique, est disqualifié pour contrôle positif (traces d'anti-inflammatoire ayant contaminé un lot de vitamine C administré au cheval); c'est GIGANT NEO qui hérite de la victoire.

2005 : JAG, le nouveau BELLINO

JAG DE BELLOUET réalise comme prévu le doublé Prix de Cornulier-Prix d'Amérique et s'affirme comme le digne successeur du rouleau compresseur BELLINO II

2004 : KESACO PHEDO et JMB : 1'12"3

La consécration pour J.M.Bazire entraineur-driver de KESACO PHEDO, favori vainqueur impérial dans un temps record de 1'12"3

2002 : VARENNE successeur d'OURASI

Premier depuis OURASI à gagner deux Prix d'Amérique, VARENNE surclasse ses adversaires pour remporter son deuxième Prix d'Amérique à la manière de son prédécesseur, c'est-à-dire de loin et sans opposition de son niveau.Il est vraiment seul au monde.

2000 : GENERAL DU POMMEAU seul sur sa planète : 1'12"6

Un Prix d'Amérique qui aparaissait avant l'heure comme un des plus ouverts de ces dernières années; en fait, GENERAL DU POMMEAU fait une véritable démonstration pour réaliser un chrono d'extraterrestre : 1'12"6 sur 2700m, record du monde de la distance.

1998 : DRYADE DES BOIS établit un nouveau record : 1'14"3

Dryade des Bois rate complètement son départ et se retrouve dernière;mais Jos verbeeck arrive à prendre les bons wagons et la pointe de vitesse de Dryade des Bois lui permet de venir coiffer tout à la fin les quatre favoris Echo, Capitole, Défi d'Aunou et Zoogin.


1997 : La casaque Viel enfin à l'honneur

Abo Volo (et Jos Verbeeck) permettent à Albert Viel de voir enfin ses couleurs triompher dans la plus grande épreuve.
Abo Volo ajoute la manière en gagnant de bout en bout et avec le record de l'épreuve à la clé: 1'14"6

1995 : INA SCOT, ex-phénomène, se réveille le jour J

Ina Scot a connu ses heures de gloire en alignant les victoires;quand elle arrive au départ du prix d'Amérique, elle n'est plus ce qu'elle était.
Réveil inattendu, donc, et première victoire pour une femme-driver, madame Johansson; passage sous la barre des 1'15" pour la première fois: 1'14"7.
Vourasie est à nouveau privée d'une victoire attendue.

1994 :SEA COVE ne sera jamais rattrapé

On attendait Vourasie; mais Jos Verbeeck s'enfuit rapidement avec Sea Cove qu'aucun concurrent ne reverra...

1992 : VERDICT GEDE après un long suspense

On attend Ultra Ducal et celui-ci semble se diriger vers la victoire lorsque le jeune Verdict Gede trouve le passage et finit en trombe sur la même ligne qu'Ultra Ducal au passage du poteau.Le développement de la photographie semble s'éterniser, puis annonce la victoire du 5 ans.

1991 : TENOR DE BAUNE : l'apothéose

Ténor de Baune arrive invaincu au départ du prix d'Amérique en venant de gagner le prix de Belgique.Il s'envole dans la dernière ligne droite à la manière d'un Ourasi,et remporte ainsi son trentième succès.La suite de sa carrière sera moins heureuse...

1990 : OURASI : une victoire record

Jean-René Gougeon a connu des problèmes de santé suite à la mésaventure d'Ourasi l'année précédente dans le prix d'Amérique.C'est donc son frère Michel-Marcel Gougeon qui mène Ourasi à la victoire.Acquise de bout en bout avec records à la clé: 1'15"2 et quatrième prix d'Amérique pour Ourasi.

1989 : QUEILA GEDE prend la fuite

R.Baudron tente un coup de poker en s'enfuyant littéralement et remporte son premier prix d'Amérique.Ourasi, grandissime favori, est méconnaissable, mais garde la troisième place grâce à son immense classe;on apprendra par la suite ses problèmes de reins l'ayant mis dans des dispositions défavorables avant le départ de l'épreuve.

1986 à 1988 : La domination d'OURASI

Ourasi est intraitable et gagne toutes les plus grandes épreuves dont ses trois premiers prix d'Amérique.Il peut tout faire, sur toutes les distances, et vient généralement contourner tous ses adversaires à l'extérieur dans le dernier tournant pour s'envoler dans la ligne droite.

1983 à 1985 :IDEAL DU GAZEAU, LURABO, LUTIN D'ISIGNY

Trois grands champions qui prennent dans cet ordre les trois premières places de l'édition 1983 pour former probablement le plus beau podium de ces dernières années. En 1984, Lurabo succède à Idéal du Gazeau puis en 1985 c'est au tour de Lutin d'Isigny.

1980 : ELEAZAR, une juste récompense

Déjà deuxième de Bellino II en 1977, Eleazar a toujours figuré dans les plus belles épreuves de Vincennes.Une formidable récompense que cette victoire acquise à l'âge de 10 ans et qui comble de bonheur Léopold Verroken tant attaché à son cheval.

1979 : HIGH ECHELON, la surprise

J.P.Dubois trouve miraculeusement l'ouverture à la corde et termine en trombe pour venir surprendre Ideal du Gazeau.

1966 à 1968 : L'illustre ROQUEPINE

1926 à 1928 : Le triplé d'URANIE

Crée vendredi 27 novembre 2009


HAUT